40-45…Quelques livres…

   Le 6 juin 1944, alias D-Day – est assurément une étape cruciale dans le processus de libération de l’Europe du joug nazi et la victoire des Alliés le 8 mai 1945. Mais il y a un avant… Depuis le début de la guerre et l’invasion de nos pays, parallèlement aux opérations militaires, la résistance s’est organisée de l’intérieur face à l’envahisseur allemand.

web1_D-Day-Horizontal-1

   Au catalogue des éditions Memogrames, figurent deux ouvrages qui évoquent cette résistance, d’une part Comète, le réseau derrière la Ligne, une impressionnante monographie du plus important réseau d’évasion des pilotes alliés, rédigée par Philippe Le Blanc, officier dans l’armée belge qui a eu accès à toutes les archives disponibles à ce propos, et  d’autre part, un bref roman de Jean Lemaître, Le Jour où tout bascula, sur les traces des enseignants et des étudiants de l’Ecole Decroly, à Uccle, qui sont eux aussi entrés en résistance.

   Également au catalogue, d’une part Tormades, le roman inédit, écrit en 1940, en pleine débâcle face à l’envahisseur nazi, par un jeune sous-officier de l’Ecole royale militaire ayant rejoint l’Angleterre, Fernand Biver, au talent littéraire naissant et prometteur… Un auteur méconnu, mort accidentellement au Canada en 1942, à 21 ans, alors qu’il peaufinait sa formation d’officier pilote de la R.A.F. avant de venir en découdre avec les Allemands quelques semaines plus tard… Un premier (et unique) roman très autobiographique dont le héros, a contrario de l’auteur, participe aux combats aériens de la Bataille d’Angleterre, et d’autre part, Reich Victorieux (S’ils avaient gagné…), fiction historique due à la plume de Marc Stroobants, un instituteur retraité féru d’histoire et à l’imagination fertile, qui imagine une Europe dominée par une Allemagne nazie, victorieuse dès 1944 après le recours à la bombe atomique sur Douvres et Leningrad… Et de nous projeter en 1946, quand l’Allemagne juge à Nuremberg, lors d’un procès-spectacle, un général britannique kidnappé par un commando, pour les bombardements anglo-saxons de populations civiles allemandes. La presse internationale est conviée et Ricardo Ortiz, un journaliste argentin, péroniste admirateur du Reich allemand victorieux, assiste au procès. Progressivement, ses illusions sur le régime nazi s’estompent…

Philippe LE BLANC, Comète, le réseau derrière la ligne, monographie de 464 pages au format 22 X 22 cm, ISBN 978-2-930698-10-6 – 49 € / Jean LEMAÎTRE, Le Jour où tout bascula, roman de 226 pages au format B6 – ISBN 978-2-930698-42-7 – 16,00 € / Fernand BIVER, Tornades, roman de 272 pages au format B5 – ISBN 978-2-930698-41-0 25,00 € / Marc STROOBANTS, Reich victorieux, roman de 240 pages au format B5 – ISBN 978-2-930698-09-0 – 23,00 €

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s