Parutions 2013

Illustr.couv. JPEGLa Fraternité bafouée

Auteur :  MICHELS Georges

Caractéristiques : récit maçonnique – format de poche B6 – coll. Carnet d’Hiram – ISBN 2-930418-93-1 – 14 €

Sociologue de formation, initié à 30 ans, Georges Michels a rempli diverses charges au sein de sa Loge : Second et Premier Surveillant, Orateur ou encore Vénérable Maître… Il nous livre avec Lambda ou La Fraternité bafouée la chronique d’une tranche de vie. Le conteur, amené à réfléchir sur lui-même, s’y découvre homme normal dans un monde normal d’hommes normaux. Surfant sur des faits historiques et actuels avérés comme sur des faits divers, il nous entraîne vers une réflexion sur l’Homme et sur l’une des institutions, la Franc-Maçonnerie, qui soutint et influença grandement l’évolution humaniste de notre société et ce sans jamais qu’aucun sang ne soit versé en son nom. Nous y découvrons au passage un Ordre, mieux : une association libre tournée vers les Hommes et leur perfectionnement, mais aussi constituée d’hommes lambda

VOISIN-Questions de démocraties-coverQuestion(s) de Démocratie(s)

Auteur :  VOISIN Marcel

Caractéristiques : Essai politique- format B5 – coll. Hélios – format B5 – ISBN 2-930418-94-X – 23 €

   Marcel Voisin nous avait précédemment livré deux abécédaires pamphlétaires, tant virulents que succulents – Petit Dictionnaire impertinent  et Insolences (tous deux chez Memogrames dans la collection Les Carnets de l’Olympe) – où il dénonçait et s’indignait de mille et une injustices, inégalités, mesquineries, tromperies et autres hypocrisies de notre monde. Avec Question(s) de Démocratie(s), il avance une série de pistes pour redynamiser l’idéal laïque, ainsi que les valeurs démocratiques. Et l’essayiste de nous avertir d’emblée : « J’aimerais que la sévérité de ma critique soit comprise comme un stimulant. Comme toujours en Histoire, les privilégiés et les profiteurs du moment tentent de figer les structures et de nier la nécessité d’une évolution. On a même théorisé « la fin de l’Histoire » ! Or, depuis les bouleversements du seizième siècle pour le moins, engendrés par les Grandes Découvertes, l’essor scientifique et l’irruption du protestantisme, le monde occidental sait et doit savoir que rien n’est définitif et que la tâche humaine consiste à progresser autant que possible. »

MEMOGRAMES -RIXHON Conscience athée - coverConscience athée

Auteur : RIXHON Noël –

Caractéristiques : Essai philosophique – format B5 – coll. Hélios – ISBN 2-930418-72-9 – 22 €

   Ce livre est à la fois témoignage et réflexion d’un athéisme radical. Un athéisme mûrement et intensément réfléchi, discuté, élucidé, mis au point… Athée, on l’est non par bravade ni par désir ou plaisir d’être libéré d’une religion trop pesante, mais par retour à l’« essentielle nudité» de son esprit, libéré des aberrations religieuses, et par réalisme, par volonté de se brancher lucidement sur le seul réel qui soit : un monde tel qu’il est, tel qu’il nous apparaît, nous intrigue, nous émerveille, nous scandalise et qui sans Dieu n’est pas un monde vide, mais est plein de vie, porteur de valeurs, où il y a tant à faire et qu’il est manifestement déraisonnable, imprudent et dangereux de vouloir construire fondamentalement sur l’hypothétique, l’invérifiable, l’imaginaire. Pourtant, si l’on naît sans aucune imprégnation religieuse, instantanément, on est pris, « emmailloté, bercé, nourri » au sein d’une culture pénétrée de tradition religieuse. L’auteur a connu ce parcours : naissance, enfance, jeunesse sous forte empreinte paysanne, foncièrement religieuse catholique, éducation débouchant sur une formation et l’accès à la prêtrise ; et puis, prise de conscience athée vécue comme une conversion à sa propre vérité intime, force positive, facteur de libération humaine.

MEMOGRAMES EDITIONS - cover Euthanasie page 1L’Euthanasie, une sérénité partagée

Auteur :  MAYER Marc

Caractéristiques : Essai sociétal – format B5 – coll. Hélios – ISBN 2-930418-96-6 – 22 € – Quasi Épuisé – seuls quelques exemplaires encore disponibles

 L’euthanasie, Une sérénité partagée. Une question de santé publique : sous ce label, se tenait en mars 2013, à l’initiative du Master en Santé publique finalité « Santé, Société, Laïcité » et dans le cadre du 50e anniversaire de l’Ecole de Santé publique ULB, une Journée d’étude internationale. Sous l’impulsion du Professeur Marc Mayer, les annales de ce colloque sont désormais disponibles. Préfacé par le Doyen de la Faculté de Médecine de l’ULB, le Professeur Yvon ENGLERT, l’ouvrage réunit les contributions des personnalités belges, françaises, helvétiques et canadiennes présentes au colloque, parmi lesquelles Jacqueline HERREMANS, avocate au barreau de Bruxelles et Présidente de l’ADMD, Jocelyne SAINT-ARNAUD, Professeure à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, Alex MAURON, Professeur de bioéthique à l’Université de Genève ou François DAMAS, Chef de Service Soins Intensifs et Président du Comité d’éthique au CHR Citadelle à Liège. En plus des interventions des divers orateurs, la transcription des débats et la reproduction de textes « fondateurs » complètent l’information du lecteur. En complément, est aussi proposé un texte du psychosociologue Marcel BOLLE DE BAL, professeur honoraire à l’ULB : La mort d’un Franc-maçon.

Souffir denseigner cover ver2 rev6Souffrir d’Enseigner : faut-il rester ou partir ?

Auteurs : BOYER Rémi et HORENSTEIN Mario.

Caractéristiques : Essai sociétal-guide professionnel – format B5 – coll. Formation et Education – ISBN 2-930418-98-2 – 26 €

   Ce livre est assurément un pavé dans la mare… de l’Education nationale française en raison de son audace, de son non-conformisme et du sérieux des multiples informations, des innombrables témoignages qu’il réunit et de la gravité des questions qu’il soulève.  « Au fil des réformes des retraites, les carrières s’allongent : est-il souhaitable pour sa santé mentale et physique de rester professeur toute sa vie ? »… Question récurrente chez de nombreux enseignants dans de nombreux pays. Depuis 2006, plus de 6.000 enseignants de toute la France ont contacté l’association Aide aux Profs, et plus de 80% ont témoigné de leur mal-être dans ce métier de plus en plus éprouvant. Des appels au secours, des cris d’alarme : des centaines de témoignages poignants sont rassemblés ici, dans une typologie exhaustive des difficultés subies par les professeurs, jeunes ou expérimentés, sur le terrain. Il devient urgent que la France développe la qualité de vie au travail des professeurs et préserve leur santé, afin de respecter celle des élèves qu’elle préfère placer au cœur de ses préoccupations. Le croisement des travaux de recherche de Rémi Boyer et de José Mario Horenstein permet d’identifier les dysfonctionnements et les souffrances au travail que subissent de plus en plus d’enseignants dans leur métier. Ensemble, ils ont conçu, à partir de leurs expériences et de leurs analyses, ce guide pratique exhaustif, qui permettra à tout enseignant en difficulté de trouver rapidement la solution qui lui convient le mieux. N.B. Ce livre a été réédité en format de poche, mais reste disponible au format initial B5.

MEMOGRAMES - SIMON Pelotons d'éclaireurs cover Les Pelotons d’Éclaireurs régimentaires

Auteur :  SIMON Eric

Caractéristiques : monographie – format 22 x 22 cm – coll. Arès – ISBN 2-930418-99-0 – 66 €

Les pelotons d’éclaireurs régimentaires – ces bonnes à tout faire de l’infanterie belge en mai 1940 –  sont de toutes petites unités très souples et très mobiles qui ont été créées en 1937 et dont les effectifs varient de 37 à 50 hommes selon les cas. Les formations d’éclaireurs se déplacent généralement au moyen de vélos et de motos, mais dans un tiers des cas elles sont exclusivement cyclistes. Le personnel est sélectionné avec soin et l’équipement est généralement moderne, tout au moins en ce qui concerne les régiments d’active et de première réserve. La première partie du livre décrit par le détail la mise sur pied, l’organisation, l’équipement et l’emploi tactique des pelotons d’éclaireurs. La seconde partie présente l’historique de chacun des cinquante-quatre pelotons d’éclaireurs pendant la campagne des dix-huit jours. Le Préfacier, le Professeur Francis Balace, commente ainsi le travail de celui qui fut son étudiant : « On doit savoir gré à Eric Simon d’avoir tiré de l’oubli, par un labeur obstiné et patient, ces pelotons dont la conduite fut, dans la grande majorité des cas, jugée très honorable par les commissions d’après-guerre. Micro-histoire, «petite histoire» diront les chantres actuels de la mode du conceptualisant, de l’histoire publique et de la globalisation de la recherche. Mais sans cette obstination, sans cette acribie, sans les perspectives qu’elles ouvrent pour une meilleure compréhension de ce qui fut, des pans entiers de notre passé militaire ne seront que la perpétuation de légendes et de mythes ou que des squelettes sans substance et décharnés. »