Parutions 2014

parutions 2014- kaléidoscope pour website memogrames

Frédéric MAILLARD, Les Référents, roman SF – Format B5 – broché – 184 pages – 21,00 € – ISBN 978-2-930698-01-4 € – collection Hélios

memogrames - frédéric maillard - les référents -cover -20140201Roman à double entrée, à deux héros et deux destins parallèles et interdépendants : l’un, Dajlo, vit sur Bellaga, un monde (parallèle ?) formaté à outrance, où l’activité de chacun est de veiller sur le devenir d’un Terrien, d’être ainsi le référent d’un référé dont il faut piloter le destin selon les instructions reçues des instances supérieures. Dajlo est intelligent à en être rebelle. Mais jusqu’à quel point pourra-t-il le rester ? L’autre, Antoine, a les pieds sur Terre, mais va bientôt découvrir et assumer son homosexualité, jusqu’à connaître un amour que rien ne peut rompre, pas même l’adversité extrême.

Frédéric Maillard nous tient ainsi doublement en haleine, curieux de découvrir quels seront les destins parallèles du référent et de son référé. Et, malgré la première impression, ce n’est pas exclusivement un roman de science-fiction, mais aussi un roman sociétal et un plaidoyer pour le droit au bonheur, y compris dans la différence.

Patrick LOODTS et Isabelle MASSON, La Grande Guerre des Soignants – monographie – Format B5 – broché – 416 pages – 30,00 € – ISBN 978-2-930698-03-8 – collection Arès

Memogrames - Loodts-Masson - La Grande Guerre des Soignants 2e édition - cover.jpgLe premier conflit mondial tel que vécu par les médecins, brancardiers, infirmiers et infirmières qui se dévouèrent sans compter pour soigner et soulager les blessés, les gazés, les gueules de bois et autres mutilés de cette « grande boucherie ». Un livre documenté, précis mais poignant, mais empreint d’un grand humanisme. Avec plus de 9 millions de morts et de 23 millions de blessés, la « Grande Guerre » restera dans l’Histoire comme un de ses événements les plus meurtriers. A la violence des combats, s’ajouta l’usage de nouvelles armes, à l’origine de nombreux morts, mais aussi de graves séquelles physiques et de profonds traumatismes psychologiques… Pour venir en aide aux gazés, aux gueules cassées, et autres traumatisés de guerre, des hommes et des femmes retroussèrent leurs manches : des instituteurs deviendront brancardiers, des épouses et des mères se feront infirmières, des curés et des soeurs ne se contentèrent plus de prier pour les hommes mais travailleront à soigner leurs corps mutilés… La Médecine connut durant cette période de nombreux progrès, tant techniques que dans l’organisation des services de santé sur le front ou dans la formation des infirmières.

Paul-Denis NAVEZ, L’Âme allemande, témoignage réédité – Format 22 x 22 cm – broché – 200 pages – 25,00 € – ISBN 978-2-930698-02-1- coll. Arès

Memogrames - P.D. NAVEZ -L Ame allemande cover 2014.jpgPaul-Denis Navez, l’instituteur de Musson, village martyr de la barbarie allemande en août 1914, fit partie des 250 civils mussonnais déportés en Allemagne, en représailles à l’action de prétendus francs-tireurs. Ayant pris des notes tout au long de son exil, Navez publie le récit des exactions teutonnes et de sa déportation dès 1919. Un témoignage précis, rigoureux, mais aussi une belle plume et un sens certain de l’humour.

 

Charles HENNEGHIEN, Saint Georges et le Dragon, enquête sur le succès d’un mythe – Monographie – Format 22 x 22 cm – 180 pages – broché – 24 € – ISBN 978-2-930698-00-7 – collection Ulysse

cover saint georges mini blogN’en déplaisent aux Montois, Saint Georges, malgré la tradition du Doudou, n’est pas une exclusivité de leur ville. L’auteur a traqué ce saint superstar, appareil photo en bandoulière, un peu partout en Europe (France, Espagne, Italie, Allemagne, Balkans, Russie…), mais aussi en Orient, où les Musulmans le vénèrent aussi, au Brésil ou dans le Sud de l’Inde. Une enquête rigoureuse étayée de splendides photographies. Saint Georges nous est venu d’Orient dans le sillage des retours de croisades, adopté comme symbole de l’idéal chevaleresque par la noblesse et l’aristocratie. Son combat contre le dragon est un thème inlassablement traité tout au long de l’histoire de l’art. Il reste aussi présent dans les fêtes religieuses et le folklore populaire, d’un bout à l’autre de l’Europe.

Ouvrage collectif sous la direction du pasteur H.R. BOUDIN, Dictionnaire du Protestantisme et de l’Anglicanisme en Belgique, du 16e siècle à nos jours, dictionnaire – 464 pp au format A4 – 80 € en édition ordinaire brochée, 90 € en édition de luxe reliée (sous toile + jaquette) – ISBN 978-2-930698-06-9 (éd. ordin.) – collection Hélios

MEMOGRAMES cover  Dictionnaire du Protestantisme....jpgAu fil de 1.054 articles, rédigés par une équipe de 24 auteurs sous la direction du Docteur Hugh Robert Boudin, ce dictionnaire couvre cinq siècles d’histoire depuis les premiers martyrs exécutés sur la Grand-Place de Bruxelles en 1523 jusqu’à la célébration des 175 ans du Synode national de l’Eglise Protestante Unie de Belgique, en 2014, ce dictionnaire est une première. Jamais auparavant, un livre n’a contenu autant d’informations fiables sur la famille spirituelle qu’est le protestantisme autochtone. Vous y apprendrez que Paul Hymans, Walter Ganshof van der Meersch et Jean Rey, trois ténors de la politique belge, étaient… protestants. Vous y découvrirez l’influence qu’une interprétation de la Bible a eue sur la stratégie de l’Armée belge retranchée derrière l’Yser. Vous y lirez comment des femmes telles que Marie d’Ennetières, Idelette de Bure, Isabelle Blume, Edith Cavell, Gabrielle Révelard, Audrey Hepburn et Lucienne Masquelier ont joué un rôle dans la société de leur époque. Vous y suivrez les péripéties des batailles de Heiligerlee, de Jemmingen et de Gembloux, ainsi que le déroulement du siège d’Anvers, où nos ancêtres, les armes à la main, ont défendu la liberté de croire selon sa conscience. Vous suivrez les pasteurs Guy de Brès, Adrien Saravia, Chrétien-Henri Vent, Paul Rochedieu, Matthieu Schyns, Edouard Pichal et André Pieters au fil de leurs divers ministères. Vous pourrez y jauger l’impact qu’ont eu l’anglicanisme par William Tyndale, la famille Chantrell, les aumôniers militaires au front, les Conversations de Malines et l’apport œcuménique en Belgique.

Philippe YANNART, Mons, la septième Porte, Monographie – Format 22 x 22 cm – 192 pages – broché – 25 € – ISBN 978-2-930698-04-5 – coll. Imhotep – Derniers exemplaires

memogrames - cover mons 7e portePlace-forte, Mons est restée enfermée derrière de puissantes fortifications pendant près de six cents ans, jusqu’au jour où le roi Léopold Ier, souhaitant soutenir l’industrialisation du pays, décida de mettre en place un réseau de chemins de fer… Une brèche devait être ouverte dans l’enceinte, afin que la voie de chemin de fer arrive au plus près de la ville et de ses habitants. Cette décision allait avoir d’importantes répercussions, entraînant la transformation radicale de tout un quartier. Et pour cause, cette nouvelle entrée, cette septième porte, s’avèrerait très vite la plus fréquentée de toutes. L’apparition d’une septième porte d’accès à la ville n’ayant pas été prévue, il fallut aménager un accès en prolongeant l’artère la plus proche. Ce fut le premier pas dans la création d’un nouveau quartier.