Nouveautés 2018

Page en construction

Charles HENNEGHIEN, Le Plat Pays qui fut le tien (hommage photographique à Jacques Brel, à l’occasion du 40e anniversaire de sa disparition). Format 22 x 22 cm – 144 pages – ISBN 978-2-930698-56-4   – prix : 20 € TTC – paru en juin 2018

Le Plat Pays qui fut le tien - coverPlacer en miroir des photographies et des textes de Brel, voilà pour le moins une démarche originale, en cette année du 40e anniversaire de la disparition du « Grand Jacques », pour rendre hommage au plus célèbre chanteur belge. C’est celle de Charles Henneghien, intrépide photographe-reporter octogénaire montois, qui publie parallèlement un autre ouvrage sur le Moyen Age et a d’autres projets éditoriaux en vue…

Charles HENNEGHIEN, Moyen Age, Enfance de l’Europe. Format 22 x 22 cm – 192 pages – ISBN 978-2-930698-57-1 – prix : 24,50 € – paru en juin 2018

  Memogrames - HENNEGHIEN - Moyen Age enfance de l'Europe - cover page 1(…) Notre époque aime les raccourcis et les stéréotypes. Et c’est ainsi que le Moyen Âge est souvent associé, dans notre imaginaire collectif, à une période supposée sombre et mystérieuse. Une époque coincée et figée dans les parenthèses arbitraires de la chronologie et des frontières artificiellement statiques des géographes. Il existe pourtant une dynamique intrinsèque des idées et des peuples qui se développe selon une temporalité propre et qui s’inscrit dans le grand mouvement de l’histoire universelle. Si l’auteur nous décrit, avec réalisme, une société où l’esprit de tolérance, de justice et de fraternité n’était, de toute évidence, pas la marque de fabrique, il nous montre aussi que, plus qu’un simple trait d’union entre l’antiquité romaine et les « Lumières », elle sut aussi se montrer curieuse et ouverte sur le reste du monde. (…) Extrait de la préface de Serge Hustache.

Jules BOULARD, La Foi et la Cendre – roman historique – format B5 – 344 pages – 27,00 € – ISBN 978-2-930698-59-5 – paru en juin 2018

Foi et la Cendre cover PRESS-page 1Avec La Foi et la Cendre, Jules Boulard nous emmène au 13e siècle en pays cathare… Il s’est attaché, dans ce roman historique, aux motivations, à la démarche des croisés « du nord » plus qu’à l’évocation de la tourmente qui s’est abattue sur le Midi, très souvent racontée, commentée. En suivant pas à pas les quelques personnages qui se retrouveront dans le sillage de Simon de Montfort aux sièges de Béziers, de Carcassonne et d’autres cités ou châteaux, c’est tout le paysage humain de l’époque qui s’anime, ligne après ligne : les seigneurs et leurs vassaux, les « escholliers », les truands de la Cour des miracles, les nautes qui mènent leurs foncets sur la Seine et le Rhône, mais aussi les troubadours de l’âge courtois. Le lecteur est invité aux grands tournois de chevalerie comme aux cérémonies pieuses des Bonshommes cathares, dans une léproserie ou à la suite des premiers chirurgiens qui fonderont la faculté de médecine de Montpellier.

Francis GREMBERT, Elsie, Mairi & Dorothie, les Dames de Pervyse – Récit historique – 184 pages au format B6 – 17,00 € – ISBN 978-2-930698-60-1 – paru en juin 2018

Dames de Pervyse cover PRESS   Dorothie Feilding, Elsie Knocker Mari Chisholm ont été infirmières de guerre sur le front occidental durant la Première Guerre mondiale. Leur engagement héroïque au service des soldats blessés a pérennisé leurs noms dans notre mémoire collective. En 1914, quand éclate la guerre, Dorothie l’aristocrate a vingt-cinq ans. Elsie, l’infirmière de formation, en a vingt-neuf, tandis qu’à Mari, la passionnée de moto, sort à peine de l’adolescence… Toutes trois sont volontaires pour partir sur le continent et devenir infirmières au service des soldats blessés. Elles intègrent rapidement le Flying Ambulance Corp, du Docteur Munro, un neurologue écossais. Dès novembre 1914, Elsie et Mairi créent un poste avancé dans le secteur de Pervyse. Car les premiers soins sont souvent vitaux, avant l’évacuation à l’arrière, vers les hôpitaux. Leur bravoure est rapidement épinglée par la presse de l’époque, avide de héros. Les journalistes, mais aussi de nombreuses personnalités, leur rendront régulièrement visite dans leur cave transformée en avant-poste infirmier, et elles seront les femmes les plus photographiées de la guerre et deviendront The Madonnas of Pervyse.