Parutions 2021

L’Aventure humaine

De la spiritualité des premiers mythes aux défis de l’anthropocène

Sous la direction de Charles SUSANNE et Jacques VANAISE

Essai – 592 pp. au format de poche B6 – 32,00 € – ISBN 978-2-930698-84-7  – Disponible depuis début février en Belgique et en France.

Depuis 2008, le groupe de réflexion Darwin réunit des humanistes désireux de ré­fléchir à des problèmes de société et de diffuser le résultat de leurs réflexions vers un public le plus large possible. Après Bioéthique, un Progrès pour l’Humanité en 2012, Transhumanisme, à la limite des valeurs humanistes en 2015, Quand le Darwinisme reste dérangeant en 2017 et Les Nouvelles Chaînes de Prométhée en 2019, tous parus chez Memogrames, le groupe nous propose un panel de réflexions autour de l’aventure humaine, de la spiritualité des premiers mythes aux défis de l’anthropocène.

humaine front ordinary  L’objectif de ce livre est de proposer un outil de réflexion pour envisager l’aventure humaine. L’homme est cette étrange et singulière créature qui, à la fois, transforme le monde à son image et, insatisfait de ce que le monde, en miroir, lui désigne comme « sens », ne peut manquer d’interroger aussi bien ses origines que son devenir ; et donc de réfléchir à son propre accomplissement.

L’adulte que nous sommes s’étonne de buter sur l’énigme d’un ultime commencement. Avec raison, il interroge le premier seuil dans l’évolution de la vie. Partout dans le monde, les anciennes traditions imaginaient la génération fulgurante du ciel et de la terre, puis de la terre et de la vie, et enfin de la vie et de la conscience, le plus souvent par un démiurge transcendant qui, comme tel, était forcément considéré comme étant extérieur et antérieur au monde. Bien plus récemment, et ayant désacralisé la nature et désenchanté le ciel, l’homme s’accorde la liberté de penser, d’agir, d’édifier, de gouverner. Cette liberté de penser nous a guidés ici dans un esprit de confrontation des idées. D’où un questionnement, non l’expression d’une Vérité ! Ce qui nous a stimulés, c’est de cultiver les nuances entre des opinions matérialistes et spiritualistes.

Inévitablement, cet ouvrage ayant été rédigé pendant la pandémie de Covid-19, les auteurs ont parfois ausculté l’aventure humaine par le biais de l’actualité du moment. Notre propos se donne cependant une perspective plus large, voire universelle, le destin des hommes étant et n’étant, en fin de compte, que l’un des versants de l’histoire du monde et de l’évolution de la vie. Analyser l’aventure humaine, c’est envisager l’héritage biologique et culturel, l’évolution humaine et celle de l’humanisme, l’anthropocène et la crise écologique, les sciences et la spiritualité, l’humanité de l’homme et sa quête de sens, le regard sur l’avenir et la postmodernité, les conditions pour un progrès de l’humanité.

Cela nous a demandé de rassembler des idées éparses, de la philosophie aux sciences, de la sociologie à l’écologie, du matérialisme à la spiritualité. C’est cet assemblage d’idées qui forme la richesse de cet ouvrage.  Rassembler ce qui est (apparemment) épars permet d’éclairer les raisonnements basés sur la connaissance.

Plus d’infos, visionnez notre vidéo :

AVIS AUX SOUSCRIPTEURS DE L’EDITION DE LUXE : ce 25 mars 2021, les dernières commandes (arrivées en février et mars) ont été finalisées et les colis confiés à Bpost. Donc, sauf erreur ou omission, tous les souscripteurs doivent désormais avoir reçu les livres commandés. En cas de problème, adressez un mail à memogrames@yahoo.fr ou  téléphonez au 067/63.71.10 le matin exclusivement, entre 8h.00 et 12 h.00, du lundi au vendredi (à l’exclusion des week-ends et jours fériées).

_______________________

LOURYAN Stéphane et VANMUYLDER Nathalie

Raoul WAROCQUE à Bruxelles : l’Institut d’Anatomie 

Disponible depuis début février en Belgique et en France.

warocque soft cover web frontL’institut d’Anatomie Raoul Warocqué fait partie de la « cité scientifique » édifiée au Parc Léopold à la fin du 19e siècle pour l’ULB, et financée grâce au mécénat privé. Le bâtiment a connu ses heures de gloire au début du 20e siècle et a accueilli les plus grands morphologistes bruxellois : anatomistes, histologistes, anatomo-pathologistes… Cependant, l’augmentation du nombre d’étudiants et la nécessité d’établir la nouvelle faculté de médecine dans l’environnement proche d’un grand hôpital a rapidement contraint l’ULB à déserter le Parc Léopold à partir de 1928, à quelques exceptions près. L’institut d’anatomie a donc dû fermer ses portes et le bâtiment, architecturalement remarquable, a connu de nombreuses vicissitudes et plusieurs occupations. Cependant, la partie centrale, qui abrite toujours deux amphithéâtres dont un « théâtre anatomique » n’a jamais été réaménagée, et ces salles sont toujours présentes quoique dans un certain état de décrépitude, sans projet de réaménagement à l’identique en dépit du classement de l’édifice. Le présent ouvrage s’attache à décrire l’histoire architecturale et scientifique du bâtiment, aborde les vies et œuvres des savants qui y ont travaillé, offre une visite virtuelle de son état passé et actuel et plaide pour une remise en état afin d’en faire un conservatoire de la vie scientifique bruxelloise du début du 20e siècle.

Les auteurs : 

Stéphane Louryan, membre de l’Académie royale de médecine de Belgique, est professeur d’Anatomie et Embryologie à la Faculté de Médecine de l’Université Libre de Bruxelles et directeur du Laboratoire d’Anatomie, Biomécanique et Organogenèse de l’ULB.

Nathalie Vanmuylder est maître-assistante au sein de la catégorie biomédicale de la Haute Ecole Francisco Ferrer de la Ville de Bruxelles et assistante chargée d’exercices à la Faculté de Médecine de l’ULB. Tous deux sont en charge de la préservation des collections du Musée d’Anatomie Louis Deroubaix de l’ULB.

corrigendum : nos lecteurs corrigeront deux erreurs. En page 45, il convient de lire Jules Thiriar (1846-1913) , tandis qu’en page 79, il faut comparer la figure 24 avec la figure 11 (et non la 10).

Plus d’infos ?

Téléchargez le dossier de presse :

MEMOGRAMES – DOSSIER DE PRESSE Raoul Warocqué à Bruxelles -l’institut d’anatomie

Visionnez notre vidéo :

_____________________

DECUYPERE Viviane, Amandine et le Gueux

Amandine et le Gueux, roman historique de Viviane DECUYPERE –  préface de Roel JACOBS – 556 pages au format B6 – 25 € -ISBN 978-2930698-81-6 – Disponible depuis début février en Belgique et en France.

Amandine COVER front webCe roman historique nous entraîne à Bruxelles au milieu du 16e siècle, dans les Pays-Bas espagnols, alors que les intolérances religieuses sont à leur paroxysme. Agressions, incendies, excès des iconoclastes, outrances de l’Inquisition, cruauté de la soldatesque espagnole, jugements arbitraires d’un tribunal déviant, exode des Gueux : la paix et la prospérité ne sont plus d’actualité… Un artisan sculpteur, que le fanatisme des Réformés a plongé dans une misère noire, et une jeune aristocrate se rencontrent fortuitement. Ils vont progressivement s’apprivoiser, s’épauler et traverser ensemble le pire épisode de l’histoire mouvementée de la Belgique. En arrière-plan de cette amitié entre un gueux et une adolescente de noble extraction, nous voyons s’affronter des personnages marquants : Philippe II d’Espagne, le Prince d’Orange, le duc d’Albe, Marguerite de Parme, les comtes d’Egmont et de Hornes…, mais aussi le petit peuple bruxellois, dans une ronde cruelle et impitoyable qui ne semble pas avoir de fin.

photo auteur Viviane DecuypereL’auteure :  Parisienne d’adoption, Viviane Decuypere reste pourtant et avant tout une vraie Bruxelloise ! Comédienne dans les années 1970 sous le nom de Viviane Varnel, elle se partage alors entre divers théâtres bruxellois et des dramatiques TV. Elle tourne également dans deux films de Claude Lelouch. Elle renonce à sa carrière d’artiste à la naissance de son 2e enfant et s’oriente vers le journalisme, dirigeant pendant vingt ans un magazine dédié à la sauvegarde de la faune sauvage. Parallèlement, elle écrit pour le théâtre – un total de sept pièces à ce jour. Sa tragédie Amandine et le Gueuxcréée à Bruxelles au Palais du Coudenberg lors des commémorations des 450 ans de l’exécution des Comtes d’Egmont et de Hornes, lui a offert le motif du présent ouvrage, son premier roman…

Visionnez notre capsule vidéo de présentation :

Vous pouvez aussi visionner un extrait de la pièce de théâtre Amandine et le gueux en cliquant ci-dessous :

Amandine et le gueux – extrait.mp4 – pCloud

P1100694

ou téléchargez le dossier de presse Amandine et le Gueux, avec notamment une interview de Viviane DECUYPERE :

MEMOGRAMES – Amandine et le Gueux – roman historique de Viviane DECUYPERE mars 2021 -dossier de presse

______________________

BUCCIONE Martina   MARCINELLE AU FEMININ 

Des veuves et orphelines de la tragédie de 1956 témoignent

cover MARCINELLE 18 18 001   Les éditions Memogrames coéditent régulièrement en partenariat avec des musées (Hôpital Notre-Dame à la Rose à Lessines, TreM.a à Namur, Ligny Museum, Musée du Transport à Bruxelles, …) En ce mois d’août 2021, le partenaire d’édition sera le Bois du Cazier, pour la traduction française d’un livre paru en italien sous le titre de Nostra Marcinelle.

L’auteure de ce témoignage est  Martina Buccionne, professeure d’Italien dans la région de Pescara, dans le Sud de l’Italie, petite-fille de Cesare Di Bernardino, mineur décédé le 8 août 1956 dans la catastrophe du Bois du Cazier. Elle a dialogué longuement avec sa maman, Santina, et ses tantes, Pia et Santa Lucia, autour de leurs souvenirs de Marcinelle, où elles ont passé leur enfance, avant de revenir, orphelines, en Italie, après la mort tragique de leur père et de ses compagnons d’infortune.

Longtemps, la mère de Martina s’était tue à propos de cet épisode de sa vie. C’est le cambriolage de sa maison et le vol de la médaille d’honneur attribuée à son père qui a été l’élément déclencheur d’un intense besoin de témoigner.

Traduit de l’italien par Massimo Bortolini et annoté par les historiens du Bois du Cazier, le livre paraît dans un format carré 18 x 18 cm  et comporte 132 pages et nombre de documents photographiques inédits. Il sera vendu à 15 € TTC. Disponible à la boutique du Bois du Cazier début août, il sera dans les librairies belges et françaises à partir d’octobre 2021.